Comment bien choisir son coach ?

coaching

Manque de confiance en soi, nouvelle prise de fonction, besoin d’améliorer sa prise de décision…

Les raisons pour recourir au coaching sont variées. Mais mieux vaut ne pas se précipiter dans le choix de son coach : de lui dépendra en effet la réussite de votre accompagnement.
Parcours professionnel, formation, cadre du contrat sont autant d’éléments à prendre en compte pour ne pas se tromper.

Voici 8 questions à poser au coach avant de faire votre choix.

Quel est son parcours ?
Qu’est-ce qui le rend légitime pour coacher ou aider les autres ?
Quelle formation au coaching a-t-il ?
Quel est son expérience ?
Comment les séances de coaching se déroulent-elles ?
A-t-il des exemples de coaching à vous raconter ?
Quel est le budget nécessaire ?
Les objectifs que vous visez sont-ils atteignables avec le coaching ?

Aucune législation n’encadre à ce jour la profession de coach.

Pour se faire une idée sur leurs compétences, plusieurs autres repères existent : les formations suivies, les associations professionnelles et les certifications qu’elles octroient.

Il faut regarder si le coach a suivi une formation et, si c’est le cas, dans quels types d’organismes (associations, écoles…).
Les coachs sont parfois membres d’une fédération ou d’une association. Ils acceptent aussi de se soumettre à une charte déontologique qui encadre leurs pratiques.

L’ICF, International Coaching Fédération, est présente dans 80 pays et compte plus 12 000 membres. Elle propose un processus de certification international, avec trois niveaux, qui est devenu obligatoire. Cette certification est vérifiée tous les trois ans.
La SFCoach, société française de coaching, propose dans le même sens une titularisation. Elle compte plus de 1000 membres.

L’EMCC France, association Européenne de coaching.

Mais le plus important, le coach doit avant tout avoir des compétences psychosociologiques et techniques, c’est-à-dire connaître le métier.

 

Les 5 outils du coach :

L’écoute active,

L’analyse transactionnelle,

L’approche systémique,

La programmation neurolinguistique (PNL),

L’analyse comportementale.

 

Attention, le coaching doit se faire dans un cadre bien déterminé, avec une durée prédéfinie, ainsi qu’un contrat co-décidé entre le coach et le coaché. Il s’agit d’un partenariat qui permettra de faire émerger des options propres au coaché, ceci permettra d’atteindre ses objectifs.

 

 

 

Tags: , , , , , , , ,

Comments are closed.
Google+ 04233371270987124068